Blue Book Project

Commission organisée par l’US Air Force (USAF). Au centre, Hector Quintanilla, dernier chef du bureau du Blue Book Project.

Si seulement l’un des milliers de disques volants aperçu était vrai, il suffirait de montrer que les «extraterrestres» existent.

Sur le site  http://www.theblackvault.com aujourd’hui, vous pouvez lire et étudier les 12 618 rapports catalogués par l’US Air Force (USAF) entre 1947 et 1969. Selon le gouvernement américain, seules 701 observations d’OVNI, soit 5,5% du total, ils ne peuvent pas être liés à des activités humaines ou à des phénomènes naturels.

Il n’y a pas de catalogage dans le monde, mais on peut supposer que les observations enregistrées sont plusieurs centaines de milliers. En Italie, le CUN (Centre national des OVNIS) a répertorié de 1900 à 2014 un total de 12 422 cas, dont 20% sont « inexplicables » et dont 5% pourraient être imputés à une présence extraterrestre.

On peut déduire de ces statistiques que 95% des observations d’OVNI trouvent une explication permettant de nier l’origine extraterrestre. Seulement 5% pourraient donc le confirmer. Par conséquent, au niveau mondial, des milliers de cas pourraient soutenir la thèse d’une présence extraterrestre, mais il suffirait qu’UN SEUL soit vrai pour affirmer la présence extraterrestre.

CIVILISATION EXTRATERRESTRE

à la recherche de nos origines

TELECHARGEMENT GRATUIT 

 

 

Vous aimerez aussi...